Une annexe

Il est possible d’écrire une encyclopédie sur ce sujet qui s’appellerait : « Les annexes, considérations technico, esthético, sécurito, propulsives présidant à leur conception ». Mais ce ne sera pas moi qui m’y collerai.

Il fallait là une annexe d’à peu près trois mètres :

  • Propulsée à l’aviron aussi bien qu’à la godille
  • Tous temps pour un adulte, jusqu’à trois adultes sur eaux très abritées
  • D’un poids modéré, se remorquant bien
  • Assez économique pour une construction classique
  • Supportant la vie au grand air 365 jours par an
  • Supportant deux échouages par jour, sur grève un peu caillouteuse
  • Et jolie

Mission accomplie, elle est faite et bien faite, de chêne pour sa structure, de mélèze pour la sole, les clins, les serres et les bancs, les clouages sont en bronze et les rivetages en cuivre.
Le top, je dis bien le top; moi dans l’eau, si je n’ai pas pied, je peux réembarquer sans la chavirer ni la remplir d’eau. Bon d’accord je n’ai pas fait exprès, mais c’est ça le talent! Non ?!!!

Pour toute commande de 25, une paire d’avirons est offerte, dédicacée par le maître lui-même.