Planchers et parquets, fabrication et pose

Comme des générations de charpentiers l’ont fait depuis des siècles, je façonne et pose des planchers faits des bois que je choisis. Les essences de bois destinées à cet usage dans nos contrées sont : le châtaignier, le chêne, le pitchpin (aujourd’hui épuisé), « le sapin rouge du Nord » qui n’est plus importé en France (il s’agit de mélèze de Suède et de Norvège) et le frêne.
Je choisis les plots en scierie en fonction du type de plancher à réaliser, qui dépend lui-même du type de solivage ou d’empoutrement sur lequel il sera posé.

Ces parquets peuvent être de forte épaisseur, à lames larges, à lames longues à très longues, à rives parallèles, à queues de billard, à joints de bouts vifs, à joints de bouts sur lices, à joints perdus, à coupe de pierre, en échelle, en point de Hongrie, à bâtons rompus.

Souvent le clouage ou le chevillage se font par-dessus et restent apparent. Pour cela j’emploie des clous à parquet.
Tous ces planchers sont faits à façon, calepinés en fonction de la pièce où ils iront ( pour les planchers à motifs).

Je ne réalise que ce que l’industrie ne produit pas ou ne fait pas selon votre convenance. Ma raison d’être d’artisan est là.