Vezin le Coquet (35) : reconstruction d’une cloison à pan de bois

Dans cette très belle et très ancienne maison en bauge, on retrouve bien des similitudes avec les maisons à pan-de-bois : les cloisons de refends et de divisions sont en pan-de-bois.

Le massif de cheminées multiples et leur conduit y est en briques. Sa position est au milieu de la maison d’origine, et non pas engagé dans les murs pignon.

Lors d’une première campagne de travaux sur les carrées doubles extérieures, cette cloison n’existait plus que sous la forme d’un mur en parpaings de ciment. La propriétaire m’avait alors demandé s’il était possible de reconstruire la cloison à pan-de-bois comme celle qu’elle avait connue ici même pendant son enfance.
Ma réponse fut évidemment « oui » surtout que quelques photos de ladite cloison avaient refait surface.

Quelques temps plus tard, à l’occasion d’une importante campagne de travaux intérieurs, les propriétaires m’ont confié la réalisation de cette fameuse cloison dont le dessin est très inspiré des photos. La position de la porte n’est pas celle d’origine.

La cloison porte les soliveaux de l’étage.
Les connaisseurs y reconnaîtront :

  • Poteaux
  • Colombes
  • Lisses basses
  • Tournisses
  • Boutisses ou lisses d’appui
  • Quelques guettes

L’ensemble est en chêne, les assemblages à tenon-mortaise y règnent sans partage.